Player One - Ernest Cline

« Personne dans le monde n'accède jamais ni à ses désirs ni à ce qui est beau. »

Titre : Player One
Auteur : Ernest Cline
Editeur : Michel Laffon
Collection : /
Genre : Science-fiction
Date de publication : 24 janvier 2013
Nombre de page : 404
Prix : 15,95 €

Synopsie : Nous sommes en 2044, et la Terre n’est pas belle à voir. Les ressources manquent et les conditions climatiques sont catastrophiques. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Et comme la majeure partie de l’humanité, Wade rêve d’être celui qui décrochera le ticket gagnant de la grande loterie. James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor qui guidera les plus rusés vers l’énigme finale. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, ou trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands organismes mondiaux corrompus, tous s’y sont cassé les dents. Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme.

Ce livre est resté un moment dans ma PAL. Il me faisait envie mais j'avais peur d'être déçu en raison de l'univers totalement inconnu dans lequel je me plongerais.

Je me suis plongée dans ce livre sans aucune appréhension. Je me suis dit : si j'aime tant mieux si je n'aime pas tant pis. Je voulais juste lire un one shot. Et puis l'histoire de la quête me plaisait bien et tout cela plongé dans un monde futur bien triste et pourtant qui risque bien d'arriver.

J'ai bien aimé les personnages même si aucun d'eux n'est transcendants. Ils paraissent réalistes et sont peu nombreux malgré la communauté immense de l'OASIS de ce fait on s'y retrouve facilement et c'est un bon point. Malgré le mystère qui tourne autour des personnages, ce n'est pas ça qui fait le point fort de l'histoire sans être une tare.

Parlons de l'histoire parce que c'est ce que j'ai adoré ! Déjà l'idée de base était géniale mais après avoir lu le livre j'ai encore plus accrochée. Moi et les réalitéss virtuelle on est des amis et ici il y avait tout pour me plaire même si je ne connais rien aux jeux vidéos. C'est vrai que le vocabulaire est très précis mais c'est assez bien expliqué et puis on peut très bien comprendre sans tout connaître. En revanche il y a beaucoup de description. Trop. Parfois ce n'est pas que ça manquait d'action mais elle était perdu dans des descriptions techniques et sans fins. J'en suis venue à un moment où je les lisais de travers. De plus la petite histoire d'amour est très peu utile à mon goût même si heureusement elle ne prend pas trop de place.

Le suspense est haletant. On ne sait jamais ce qui va se passer et comment. Malgré une histoire que l'on peut trouver peu originale, l'auteur sait nous surprendre autant dans la réalité que dans l'OASIS. On a toujours des doutes sur la fin jusqu'au dernier moment tellement il y a de retournement de situation.

En ce qui concerne l'histoire elle assez riche mais elle est vite noyée dans le flux de description. Heureusement cependant qu'elle est addictive, car c'est grâce à ça que l'on n'abandonne pas notre lecture.

C'est une bonne lecture ni parfaite ni mauvaise. Les personnages ne sont pas transcendants mais l'histoire est vraiment intéressante. On se plonge dans un univers très détaillé, peut-être trop, mais on reste en haleine jusqu'à la fin.
 
♫♫♫

Commentaires

Articles les plus consultés