King's Game, Tome 4 : Spiral - Nobuaki Kanazawa


«  La vrai gentillesse c'est celle qui reste discrète »

Titre : King's Game, Tome 4 : Spiral
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Editeur : Lumen
Collection : /
Genre : Horreur / Thriller
Date de publication : 7 Avril 2016
Nombre de page : 348
Prix : 15 €
 
Synopsie : Passionnée par les histoires d’épouvante, une jeune fille décide d’enquêter sur le jeu du roi qui vient de décimer une trentaine d’élèves du lycée de Tamaoka. Au cours de ses recherches, elle se retrouve dans une autre école en ruines, où elle découvre un carnet rédigé quelques mois auparavant par une certaine Natsuko Honda…
Car un an plus tôt, la machiavélique Natsuko de King’s Game Extreme est encore une lycéenne innocente, follement amoureuse de son partenaire d’athlétisme, Kentarô. Mais le jeu du roi va s’abattre sur sa classe et, pour sauver son petit ami, la jeune fille sera prête à tout… même à vendre son âme.

 
 
 
 
Il était temps que je me procure cet autre tome et à peine acheté qu'il était déjà lu ! Avant de lire le livre j'étais un peu sceptique même si je savais que cela me plairait. Sachant que Origin m'avait déçu j'espérais vraiment que celui-ci le rattraper.

Je me suis rapidement laissée emporter par l'univers que j'aime tant. Au début j'ai eu un peu de mal à le situer par rapport aux autres livres. J'essayais de faire concorder les indices mais sachant que je ne me rappelais pas de tout c'était un peu compliqué. En fait il se déroule un peu avant et pendant King's Game Extreme. Et le gros plus, c'est qu'à la fin on apprend un truc de ouf qui relit tous les livres. Tout était pensé à la scène près et c'est génial ! On pourrait penser que l'histoire est vue et revue mais il y a plein de petit détail qui font qu'on se retrouve dans une histoire totalement inédite.

J'ai adoré suivre Natsuko. Elle change vraiment de Nobuaki, on découvre une autre facette des humains et on entre dans la tête de quelqu'un qui à beau dire tout haut qu'elle veut sauver tout le monde, au fond elle est déjà pourrie de l’intérieur. La descente aux enfers de Natsuko est simplement envoûtante. Entrer dans la noirceur de ses pensées, et entrer dans la tête d'une héroïne pas si noble. J'ai adoré ! Je pense même que je l'ai préférée à Nobuaki. J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires excepté le petit ami de Natsuko qui m'a passablement énervée. Comme dans tous les King's Game, il y a une sadique et je crois que là, elle est la pire ! Encore une fois les personnages sont un gros point fort.

Le dénouement final est évident sachant qu'il est dit dans les autres tomes mais on reste quand même intrigué par ce qui va arriver aux autres personnages. Même si l'intrigue est la même au fil des livres, tous ont des réactions différentes et c'est ça qui est intéressant. Ce n'est pas pour l'intrigue qu'on lit ce livre mais pour l'histoire et l'écriture.

En parlant de l'écriture, je l'ai trouvé moins travaillé dans ce tome- ci que dans les précédents. Ça m'a fait bizarre de retrouver une écriture adolescente comme on en voit dans tous les livres alors que les autres semblaient plus travaillés et se distinguaient des autres. Mais finalement je me suis très vite habitué et je l'ai dévoré. C'était tellement fluide qu'il est impossible de le reposer une fois qu'on l'a ouvert.

La fin est géniale et pour moi il faut une suite ! C'est bien beau de revenir sur les origines ou sur un personnage en particulier mais maintenant il faut un jeu du roi avec tous les élèves de Hiroshima. Ce serait tellement bien !

Une lecture agréable et remplie d'émotion. J'ai largement préféré Natsuko à Nobuaki pour son côté un peu noir. L'écriture est moins travaillée mais reste agréable et très fluide. Une fois qu'on a ouvert le livre il est impossible de le lâcher. Pour preuve, je l'ai fini en une journée !
♫ ♫ ♫ ♫

Commentaires

Articles les plus consultés