La confrérie de la dague noire, tome 2 : L'amant éternel - J.R. Ward

« Mon frère jumeau n'est pas cassé, il est détruit. »

Titre : La confrérie de la dague noire, tome 2 : L'amant éternel
Auteur : J.R. Ward
Editeur : Milady
Collection : Bit-lit
Genre : Bit-lit
Date de publication : 16 juillet 2010
Nombre de page : 576
Prix : 8,20 €

Synopsie : Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent.
Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut. Quant à Mary, atteinte d'un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.


J'avais hâte de lire ce deuxième tome qui m'attendait bien sagement dans ma PAL. Et donc après avoir finis les tomes de mes autres saga bit-lit je me suis lancée à corps perdu dans cette histoire.

Rhage était un personnage que j'avais apprécié dans le premier tome et que j'ai adoré découvrir dans ce second. C'est un vampire torturé par sa malédiction et qui tente de régler les problèmes en riant et en ne prenant rien au sérieux. J'ai trouvé que son caractère dans ce tome collait peu avec celui du premier mais dans l'ensemble c'est un personnage que j'ai aimé suivre. Par contre je crois que je commence à avoir un très gros problème avec les personnages féminins de bit-lit. Mary est loin d'être la plus pénible mais encore une fois ses réactions sont juste énervantes et irréalistes. Mais je l'ai tolérée durant le roman grâce à d'autres points positifs.

L'histoire est très prenante à partir du moment où elle commence réellement. J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans pendant les cents premières pages, puis je ne me suis plus arrêtée. Entre la malédiction de Rhage et la maladie de Mary, il y a beaucoup de mouvements et de retournements de situation. Les éradiqueurs sont moins mystérieux et intéressants que dans le premier tome, j'ai quand même eu l'impression qu'ils étaient relégués au dernier plan

Il y a une bonne intrigue qui, comme je l'ai dit, nous tient en haleine jusqu'à la fin. L'histoire entre Rhage et Mary n'est pas géniale mais tous les petits « à côtés » sont très bien tournés. On en apprend de plus en plus sur la confrérie et ce qui les entourent.

En sommes ce tome, bien qu’excellent, reste un bit-lit et il y a de plus en plus de choses qui m'énerve dans ce genre (en particulier les cruches qui servent de petite amie). L'histoire et l'intrigue sont bonnes et nous tiennent jusqu'à la fin. Il me tarde quand même de découvrir la suite.

♫ ♫ ♫

Commentaires

Articles les plus consultés