Par la grâce des sans noms - Esther Brassac


Titre  : Par la grâce des sans noms
Auteur : Esther Brassac
Editeur  : Le chat noir
Collection : Black Steam
Genre  : Fantastique
Date de publication  : 2 novembre 2015
Nombre de page  : 476
Prix : 19,90 €

Synopsie  : Mars 1890. Voilà près de vingt ans que la guerre franco-prussienne est terminée. Le canon hypersyntrophonique utilisé par Napoléon III a assuré une victoire retentissante au goût pourtant amer. Les retombées de l'arme monstrueuse ont causé des millions de morts à la surface de la Terre. Grâce à l'intelligence des scientifiques autant qu'au pouvoir des enchanteurs, un dôme a été construit, permettant de sauvegarder une zone du sud-ouest de la France, le Royaume garonnais. Des crimes en série abjects sont perpétrés dans la cité tolossayne. Le préfet charge, Oksibure, spectre coincé entre le monde des vivants et celui des morts, de résoudre cette terrible affaire. Au même moment, Aldebrand loue une maison dans le centre de la cité pour y résider quelques mois avec ses amis : Cropityore, un incube et Katherine de Clair-Morange, humaine récemment transformée en vampire. Bien qu'il soit à la recherche de sa jumelle disparue dans d'étranges circonstances, Aldebrand va devoir aider Katherine à assumer les pénibles répercussions de sa métamorphose. Tout au moins, croit-il que ce sont là des problèmes bien suffisants à assumer. Il est loin d'imaginer que la demeure louée va bientôt concrétiser des cauchemars plus terribles encore.

Ce livre est rester un moment dans ma PAL, j’avais peur de me lancer. Il faut dire que c’est un petit pavé écrit petit. Mais le pumpkin atoumn challenge m’a permis de me lancer enfin !


Ça a plutôt bien commencé. Je me suis rapidement émergé dans l’univers et je me suis attachée aux personnages. Même s’il y en a beaucoup, je me suis rapidement mis dans la bain et j’ai pu distinguer qui été qui. Chacun a sa propre histoire et comme on a plusieurs points de vues cela nous permet de tous les découvrir. Cependant, parce que ce livre a quand même était une déception, rapidement je me suis détachée d’eux surtout à cause du fait que je lisais en travers voulant le finir rapidement. Leurs mésaventures ont commencé à m’être indifférente. Seul Oksibure est resté intéressant du début a la fin.

L’histoire commençait bien. Il y avait un bon suspense, le monde était bien décrit. Disons que pendant 200 pages j’ai gardé espoir en ce livre et finalement au bout de ces 200 pages, je me suis ennuyée. L’intrigue tourne en rond et cela n’avance plus. Beaucoup de passages étaient peu utile. De plus il arrive un moment où il y a trop d’intrigue en même temps, on ne sait plus ce qu’il faut suivre. Je pense que deux tomes aurait mieux, car les intrigues auraient moins stagné et le lecteur aurait pu mieux suivre. 

De plus la fin ne m’a pas satisfaite, on attend tellement la révélation pendant deux cents pages, que vient un moment où cette révélation ne nous touche plus. La seule chose qu’on veut c’est poser ce livre et en commencer un autre. Je maintiens donc que deux tomes auraient été mieux.

Parlons à présent de l’écriture qui est très spéciale. Dès les première phrases il y a des mots compliqués que peu de personne connaisse, en tout cas au vu du publique que vise ce livre, je ne pense pas que ce soit adapté. De plus tout le livre est dans un langage très soutenu et cela devient fatiguant. J’aime quand les livres sont bien écrit mais c’était un peu trop pour moi.

En sommes j’ai été déçu pas ma lecture. Le début était bon mais la suite n’a pas suivis avec trop d’intrigues, des personnages qui s’essouffle et un langage compliqué a lire. Je garde un point positif pour l’univers crée que j’ai beaucoup apprécié.

Commentaires

Articles les plus consultés