La forêt des damnés, tome 3 : The dark and hollow places

« Sometimes life isn't about the end. It's not always about tomorrow and the day after that – what we achieve over the years and how we leave the world. Sometimes it's about today. » 

-Elias, The dark en hollow places

Titre  : La forêt des damnés, tome 3 : The dark and hollow places
Auteur : Carrie Ryan
Editeur  : Gollancz
Collection : /
Genre  : Horreur
Date de publication  : 22 mars 2011
Nombre de page  : 374
Prix : 8,00 €


Synopsie  : Il y a beaucoup de chose qu'Annah voudrait oublier : le visage de sa sœur avant qu'Annah l'abandonne dans la Forêt des damnés,son premier aperçu de la Horde. Mais surtout, Annah je voudrais oublier le matin où Elias l’a quittée pour les Recruteurs. Le monde d'Annah s'est arrêté ce jour, et depuis, elle attends son retour. En quelque sort sa vie n'est pas différente que celle des morts qui errent dans la ville perdue autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Catcher, et que tout revive enfin. Mais Catcher a ses propres secrets. Sombre et terrifiantes sont les vérités qui le lit à un passé qu'Annah a envie d'oublier et à un avenir trop mortel a envisagé. Et maintenant c'est à Annah de décider : peut-elle continuer à vivre dans un monde couvert par le sang des vivants ? Ou la mort est-elle la seule échappatoire ?


Je change un peu de registre avec ma première chronique sur un livre en anglais. Si vous voulez, vous aussi, commencer à lire en VO, je vous invite à jeter un œil à mon article sur la lecture en version originale.

Je tiens à préciser que cette chronique sera loin d'être aussi objectif qu'habituellement. La barrière de la langue a aussi formé une grosse barrière entre moi et l'histoire.

Parlons des personnages. Je n'ai hélas pas pu m'attacher aux personnages. Ceux que j'avais adorés dans le tome précédent ne m'ont pas autant émue cette fois et Annah, la nouvelle venu m'a paru très pleurnicharde. Le fait que je ne comprenne pas toutes les situations et les sentiments ont aussi joué sur ce fait. En revanche j'ai réussis à m'attacher à Catcher de par son caractère et ses réactions. Évidemment tous ces sentiments viennent en partis du fait que le livre était en anglais.

Mais le point qui m'a le plus peiné, c'est l'histoire en elle-même. J'avais tellement aimé les deux premiers tomes que je suis triste de finir sur une mauvaise note. L'histoire en soit n'est pas mauvaise mais la barrière était tellement grande que je n'ai pas réussis à me plonger dedans. Ne comprenant que les mêmes mots, j'ai trouvé le tout très répétitif alors que cela ne l'ai pas forcement.

Même l'intrigue m'a paru bateau. J'ai eu l'impression que parfois cela n'avançait pas tandis qu'à d'autre moment cela explosait d'action. Mon avis est donc en demi-teinte sur ces deux points.

Je ne peux pas juger l'écriture n'ayant jamais lu de livre en anglais avant. Mais j'ai aimé découvrir ce qu'on ne nous apprend pas à l'école. La grammaire est parfois bien différente.

En sommes la langue a mi trop de distance et je n'ai pas pu apprécier ma lecture comme je l'aurais voulu. Tout m'a paru fade et répétitif. Je suis vraiment triste de finir cette saga sur une mauvaise note alors que j'avais adoré les deux autres tomes. Pour ceux qui ont adoré les deux autres tome, je conseil celui-ci qu'aux personnes aguerris en anglais. 

Commentaires

Articles les plus consultés