Délirium, tome 1 - Lauren Oliver

« C'est à ce moment là qu'on perd vraiment ses proches, tu sais. Quand la douleur cesse. »

Titre  : Delirium, tome 1
Auteur  : Lauren Oliver
Editeur  : Livre de poche
Collection : Livre de poche jeunesse
Genre  : Science-fiction
Date de publication  : 13 mars 2013
Nombre de page  : 408
Prix  : 7,90 €

Synopsie  : Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération de cerveau pour être immunisés. A quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car, depuis toujours, amour rime pour elle avec souffrance et danger. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé. Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous. Vos amis, vos amours et votre avenir ?
 
 
 
 

J'avais déjà commencé ce livre il y a un moment mais je n'avais pas accroché et une fois reposé je ne l'avais jamais reprit. Mais qui dit nouvelle année dit bonne résolution.

J'étais très sceptique quant au début. Je me suis lancée à reculons et pourtant j'ai rapidement accroché. Je n'ai pas vraiment aimé l'héroïne qui est trop niaise et sainte ni-touche pour moi. Je préfère les héroïnes avec du cran. Même si elle connaît une belle évolution, je ne l'ai pas trouvé extraordinaire. Alex est déjà plus intéressant même si on voit venir la révélation à des milliers de kilomètres. C'est un garçon mystérieux et gentil, tout pour me faire craquer. Les autres personnages tels que la meilleure amie de Lena ou les parents restent assez peu approfondis. Ils servent plus de décors à l'histoire d'amour et aux aventures de Lena.

L'histoire est une bonne idée. Et au fil de ma lecture je me suis rendue compte que l'amor déliria représente parfaitement l'amour et qu'on pourrait le considérer comme une maladie. Mais c'est vrai que je n'ai pas été très emporté non plus car, malgré quelques détails, je trouve qu'on n'en sait peut-être pas assez sur ce monde. A dire vrai je ne sais pas trop ce qui m'a dérangé mais je pense que, dorénavant, cette histoire dystopique, malgré l'idée originale, se fond dans la masse.

Le suspens n'est pas vraiment présent. On sait d'avance ce qui va se passer. Le schéma reste le même que toutes les dystopies et la surprise n’apparaît qu'a de bref instant. Cela ne m'a pas vraiment gâché la lecture parce que j'étais emportée dans l'histoire mais je pense que cela peut en gêner certains qu'on sache tout à l'avance.

En revanche j'ai beaucoup aimé l'écriture qui m'a permit de beaucoup mieux m'immerger dans ce monde et dans l'histoire. Le fait est, que même dans les moments les moins intéressants, on était happé par le récit grâce à la plume de l'auteur.

En sommes j'ai plutôt bien aimé. Les personnages sont assez intéressant et l'histoire malgré que ce soit du déjà vu, est attrayante. Le suspense est absent mais malgré tout cela ne gâche pas la lecture parce que la plume de l'auteur est vraiment très fluide.

♫ ♫ ♫

Commentaires

Articles les plus consultés