Possession, tome 1 - Elana Johnson

« La liberté est facile à confisquer »

Titre : Possession, tome 1
Auteur : Elana Johnson
Editeur : Michel Lafon
Collection : /
Genre : Science-fiction
Date de publication : 13 octobre 2011
Nombre de page : 392
Prix : 15,95 €

Synopsie : Dans le monde de Violette, personne n'imagine transgresser les règles des Penseurs. Eux seuls décident des lois et ont le pouvoir d'influencer les esprits. Mais Violette refuse de se soumettre. Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend secrètement visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, un membre actif des Rebelles. Elle va vite comprendre que ce jeune homme aussi mystérieux qu'irrésistible peut la conduire vers de nouveaux horizons affranchis de l'emprise des Penseurs. Mais elle découvre également le prix de la liberté. Violette saura t-elle affronter la vérité sur les siens ?

 
 
 
 
Malgré les mauvaises critiques sur ce livre, je voulais y croire. Moi qui aime les dystopies (au passage cela n'en ai pas) je me suis dit que j'aimerais ou du moins que ce serait une lecture.

Le début est assez prometteur. On entre directement dans l'action et l'auteur met facilement en place l'univers dans lequel on évolue. Durant les premiers chapitres tout est clair et on peut même s'attacher à l'héroïne. J'y ai vraiment cru !

Pourtant tout se dégrade rapidement. Les personnages sont tellement stéréotypés ! Violette est insupportable, Jag et Zenn sont justes là pour le décor et je n'ai absolument rien compris à leur histoire, qui a beau être répétée, n'est pas clair du tout. On se retrouve dans un triangle amoureux, certes peu prononcé, mais bien là. Impossible d'y est échapper. Les autres personnages, dont je ne me souviens même pas des noms, sont sous-traités et seulement là pour mettre de l'action.

L'histoire aurait pu être très bonne. Au début on est vraiment dans un univers dystopique et puis soudain ça part en couille et il nous foute de la magie ou je ne sais quoi ! Désolé pour le langage mais je me suis vraiment dit « mais what the fuck ? ». L'idée est bonne et cela donne de l'originalité à l'histoire dès plus banale mais c'est mal exploité. Je n'y ai rien compris ! Ça vient comme un cheveu sur la soupe et ça gâche toute l’histoire. Et les moments où Violette rentre dans la tête de Jag pendant la nuit sont tellement mal fait. Impossible de savoir quand c'est, ce qui se passe. Il n'y a rien pour le distinguer.

Je mentirais en disant qu'il n'y a pas de suspense mais franchement il est minime et seulement au début et à la fin. Les révélations sont mal exploitées ce qui fait qu'au final elles n'ont pas d’intérêt. Et ça devient long au bout d'un moment. C'est vraiment répétitif.

L'écriture n'a absolument rien d'extraordinaire. Elle est fluide et nous fait avancer sensiblement vite dans le livre. Il y a parfois quelques belles phrases et des mots rechercher mais cela ne va pas chercher loin non plus. Ça s'adresse vraiment à un jeune public.

En revanche le point positif c'est la fin qui est vraiment bien et qui donne envie de lire la suite malgré les 300 pages de répétitions. Elle finit vraiment en queue de poisson. De toute façon la suite n'est pas sortie en français et je comprends pourquoi.

Une grosse déception pour moi, qui m'attendais à une dystopie et qui tombe dans une science-fiction fantastique mal exploité avec des personnages stéréotypés et un suspense peu présent. Seule la fin est positive car elle donne vraiment envie de lire la suite mais le tome 2 n'a pas était traduit en français et je n'irais pas le lire en anglais.

♫♫

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés