Le cas Jack Spark, saison 1 : Ete mutant - Victor Dixen

« On n’est pas obligé de comprendre l’autre pour l’accepter : l’amitié ne part pas de la raison, elle part du cœur. »

Titre : Le cas Jack Spark, saison 1 : Eté mutan
Auteur : Victor Dixen
Editeur : Gallimard
Collection : Pole Fiction
Genre : Fantasy
Date de publication : 1 Octobre 2009
Nombre de page : 622
Prix : 8,90 €
 
Synopsie : Quand Jack Spark, jeune insomniaque de 15 ans, arrive au ranch de redrock, il ignore que sa vie est sur le point d basculer. Car les méthodes de rééducation de ce camps de vacances dédié au « cas » difficiles sont effroyables. Mais comment explique les étranges mutations que son corps subit après chaque séance de thérapie ?

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cela faisait déjà un moment que l'on me conseiller ce livre. Cependant après avoir été un peu déçu par Animale du même auteur, j’avais peur que celui-ci me déçoive aussi sachant que c'est dans le même univers. Et puis il faut dire que c'est un sacré pavé écrit en tout petit.

Ce que je pourrais dire tout de suite c'est que l'action arrive dès les premières pages et Jack arrive rapidement au camp de sorte qu'il n'y a pas un temps mort où l'on se demande quand l'histoire va commencer. Sachant que c'est une belle brique, c'est un bon point que de faire commencer l'action le plus tôt possible. Au moins nous ne sommes pas refroidis dès les premières pages.

Parlons personnages. Je dois avouer que je n'ai pas aimé Jack. Que ce soit au début comme à la fin. Son caractère, qui a une explication, est quand même insupportable. Pourtant cela ne m'a pas gênée dans ma lecture même si je ne me suis pas énormément attaché à lui. Quant aux autres personnages je dois dire que beaucoup sont exaspérant. En même temps dans un camp de « cas » c'est difficile de s'attacher à quelqu'un. Je parlerais de Sinead que, au même titre que Jack, je n'ai pas aimée. Mais je pense que tout cela est dû au fait que ce ne sont pas des héros mais bien des gens avec des problèmes. Alors le fait que certains puissent nous être insupportables vient aussi du fait qu'ils sont vraiment humains et qu'on ne peut pas aimer tout le monde, même du côté des gentils.

L'histoire est très originale. Je n'ai jamais vu ça ailleurs et surtout Victor Dixen a su me faire aimer un univers auquel j'ai du mal à accrocher (je ne vous dirais pas lequel sinon je vous dévoile tout le livre ahah). J'appréhendais beaucoup (oui parce que moi je savais déjà une des grosses révélations de l'histoire, merci maman) et finalement tout est si bien ficelé et original que j'ai adoré !

Encore une fois, je pense que Victor Dixen à l'art du suspense. Durant tout le livre on va de révélations en révélations sans se douter de rien. Quand on pense que l'on sait tout, il trouve le moyen d'en rajouter et de nous surprendre. Ce qui fait que malgré les 600 pages on ne voit pas le temps passer. Il y a toujours quelque chose et plus on arrive vers la fin, plus le rythme s’accélère jusqu'à en devenir insoutenable.

En ce qui concerne l'écriture je l'ai largement préféré ici que dans ses deux autres romans. Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai trouvé que c'était fluide. Ce n'est qu'une question de goût mais cela aide aussi beaucoup à avancer dans le livre.

En somme c'est un livre vraiment excellent mais il m'a manqué cette petite étincelle pour que ce soit un coup de cœur. L'univers est extraordinaire et on est tenu en haleine du début à la fin. Un petit regret pour les personnages qui sont très agaçant parfois mais cela ne bloque pas la lecture pour autant.

♫ ♫ ♫ ♫

Commentaires

  1. Jack m'a parfois agacé aussi, mais je l'ai bien aimé quand même.
    Un premier tome qui m'a beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé aussi, d'ailleurs j'ai le tome 2 dans ma PAL pour le pumpkin automn challenge.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés