Les cavaliers de l'apocalypse, Tome 4 : Pestilence - Larissa Ione


« Je sais que je ne voulais plus jamais ressentir une telle souffrance. C'était plus simple d'être heureux et sans attaches. »

Titre : Les cavaliers de l'apocalypse
Auteur : Larissa Ione
Editeur : Milady
Collection : Bit-lit
Genre : Bit-lit
Date de publication : 22 avril 2016
Nombre de page : 478
Prix : 8,20
 
Coup de ♥
 

Synopsie : La fin des temps approche. Les Cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.

Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque. Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.




L'ultime tome. Le mot de la fin. Je ne réalisais pas encore ce que ça signifié (je me l'a joue film à suspense ahah)

Je vais être honnête, je me lançais dans ce tome avec un peu d’appréhension ayant été un peu déçu par les deux derniers tomes. Je me demandais vraiment quelle tournure aller prendre l'histoire. Dès le début j'ai accroché avec Reseph. Son sens de l'humour est génial et j'ai éclaté de rire toute seule plus d'une fois (tout lecteur connait ce moment, où les autres te regardent comme une folle). Jillian est géniale aussi, à l'image de tous les autres personnages, elle est forte et à la fois faible. J'ai immédiatement accroché à l'histoire et une fois plongé dans l'univers je ne pouvais plus lâcher le livre. On est dans le même univers et à la fois non, puisque Reseph ne se souvient de rien. Donc on découvre le monde des humains après la bataille avec les démons et je pense que c'est ça qui a aussi redonnait un nouveau souffle à la saga. Tant qu'on est sur les personnages, je tiens à dire que j'ai adoré Reaver et Harvester ! Et tout ce qui se passe avec eux est simplement génialissime !

 
L'histoire est addictive ! L'auteur arrive encore à nous faire des révélations qui nous coupe le souffle et nous laisse sur le cul. Après trois tomes remplis de rebondissement, elle nous prouve qu'elle a plus d'un tour dans son sac. De plus l'histoire commence dès les premières pages et avec elle, tous les rebondissements à la différence des deux autres tomes dont le début me paraissait lent et trop « normal ». Pourtant j'ai une petite chose qui m'a gêné : les scènes de sexe. Autant dans les autres tomes il y en avait autant mais au moins elles étaient répartis durant tout le livre, autant ici on se tape toutes les scènes pendant les 150 pages. Généralement ça ne me dérange pas mais ici c'était vraiment lourd et au final cela ne servait pas à grand chose. J'ai vraiment cru me retrouver dans « 50 nuances de Grey » (même si je ne l'ai pas lu).

Le suspense, je pense l'avoir assez répété, est présent du début à la fin ! Même si les révélations, ne touche pas toujours les cavaliers (je ne dirais rien!) c'est au contraire vraiment interessant, car on approfondit encore plus les autres personnages auxquels on s'est attaché durant trois tomes.

Parlons de la fin. Car je ne peux pas faire cette chronique sans parler de la fin de la saga. Je la hais ! Quand je l'ai fini, je me suis dis c'est cool tout finis bien mais après coup je me rend compte que l'auteur a oublié la résolution de plusieurs questions et ça me perturbe. Niveau cavalier tout est réglé mais niveau ange on ne sait rien ! On ne sait pas ce qui advient de Reaver et d'Harvester ou de Gethel. En plus elle nous laisse dans un grand suspense en nous faisant croire à d'autres péripéties. Il faut un cinquième tome, obligé !

Un livre qui finit en apothéose et qui est symétrique au premier tome. Un début époustouflant, une fin incroyable. Un suspense insoutenable durant tout le livre ce qui nous tient en haleine et nous empêche de reposer le livre ne serait-ce qu'une seconde. Mais une fin qui mériterait largement une suite !


♫ ♫ ♫ ♫ ♫

Commentaires

Articles les plus consultés